infos

Ce collectif réunit depuis 2012 les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites impactés et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron. Il s'est déroulé en 2015 mais le but est toujours d'actualité. La justice est saisie.
Pourquoi faire un don ? Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

samedi 19 mai 2018

LE FOEHNTON.Episode 11...CRAINT L'EAU FROIDE?

... Avec 3 glaçons, s'il vous plaît !!!
De la plaquette CCLA, voyons l'affirmation : (Page 3 Col.2 §3)
extrait plaquette CCLA
La réponse que nous apportons est claire : AUCUNE CONSEQUENCE. 
Faire croire le contraire est un pur mensonge.
Pourquoi ? 
Parce que ce sont les STAGES aviron qui peuvent apporter environ 3000 nuitées en moyenne par an sur le territoire CCLA.
Les stages se déroulant TOUS sur le bassin historique EST, rien ne s'oppose à leur vie sur le lac.

course arrivée Est
Puisque l'activité fonctionne sur le bassin EST, et idéalement, surtout, grâce à sa longueur de 3000m (que le bassin Ouest du Mondial 2015 ne possède pas) permise aux équipes nationales et internationales, il serait dommageable et incompréhensible qu'une volonté de pénalisation puisse émaner du Conseil Départemental.

Ce serait inévitablement interprété comme une intention punitive.
Celle-ci toucherait directement les sportifs d'aviron de haut niveau et la jeunesse, mais aussi, les acteurs socio-économiques locaux, bien sûr.

On ne peut imaginer qu'une telle indignité émanerait des responsables publics départementaux. Comment les élus CCLA osent-ils écrire cette ineptie ?

1 commentaire:

  1. Il est quand même triste de constaté que les élus, certes pour d'autres mauvaises raisons ont voulu que le Lac d'Aiguebelette devienne une réserve naturelle protégé et ne rien faire dans ce sens ! Sur un lac qui n'est pas immense l'aviron n'a pas sa place si on veut réellement retrouver une faune sauvage qui a déjà beaucoup souffert de la surexploitation des plages, alors à un moment il va falloir choisir entre le peu de rapport avec l'aviron et ce que pourrait rapporter une vrai réserve avec une faune variée ! Aujourd'hui on connaît la fragilité des milieux aquatique, qu'attendons nous pour agir ? Qu'attendent ces élus qui ne pensent qu'à l'argent ? Ont ils seulement réfléchis à ce qu'ils pourraient gagner avec un lac préserver ? Ont ils reflichi à ce qu'ils vont transmettre aux générations futures ? Je suis triste de voir que très peu se sentent concernés par cette vie qui risque de disparaître pour laisser la place à un vulgaire bassin sans plus aucune vie ni aucun intérêt

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont autorisés. Ils sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs. Tout propos considéré diffamatoire, insultant ou irrespectueux sera soumis à la modération du collectif et pourra être retiré.
Les publications doivent être en rapport avec le sujet défendu par le collectif et ne pas porter de jugements de valeur sur des personnes.
Pour signer votre message, en dessous de la boîte de saisie, un menu déroulant permet de choisir votre profil. Si vous n'avez pas déjà un profil listé, choisissez Nom/Url et inscrivez votre prénom/nom sans mettre d'URL. Merci.