infos

Ce collectif réunit depuis 2012 les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites impactés et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron. Il s'est déroulé en 2015 mais le but est toujours d'actualité. La justice est saisie.

Pourquoi faire un don ?
Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

jeudi 6 février 2014

Oh ! UNE GRANGE !


Tour en vue... Novalaise dotée d'un équipement dit "indispensable".
Inutile 360 jours par an, non accessible au public, sans besoin avéré même pour l'aviron qui possède déjà des installations.... Un luxe, un caprice de 700 000 euros, payé par nos impôts.

Rappel : les constructions de ce type et les affouillements qui ont eu lieu sur la plage de Pré-argent sont interdits par la loi montagne.
Mais au lac d'Aiguebelette le Conseil général décide...et dispose.

13 commentaires:

  1. Couteux pour ce gigantesque bac à compost!

    RépondreSupprimer
  2. Honteux! Des constructions payées avec de l'argent publique pour des montants exorbitants, surtout dans ces périodes de récession. De plus des constructions qui détériorent le paysage, détruisent la faune et la flore, pour n'être utilisées que par une toute petite minorité de personnes, et tout ça avec notre argent! Sans oublier les coûts que cela va engendrer dans les frais de fonctionnement! D'ici que les impôts augmentent, il n'y a qu'un pas! Mais au moins nous savons où va notre argent!!! Les élections approchent, pensez-y si vous estimez que l'argent des contribuables est mal utilisé pour notre région.

    RépondreSupprimer
  3. l'argent public a aussi servi pour l'aménagement des deux ports du lac avec affouillements, enrochement et béton sans compté les arbres coupés.
    Et les fameuses naïades qui sont considérées comme invasive sur la plupart des autres plans d'eau et neutralisées par les pecheurs des même plans. Quand à ceux locaux, lorsque leurs helices sont coincées dans ces algues ou même dans leurs rames, elles sont tout bonnement arrachées sans etat d'ame. Mais chut....celà ne vous regarde pas, ce n'est pas l'aviron.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Monsieur Anonyme je n'ai pas souvenir d'une quelconque gratuité pour les places dans les deux ports du lac!......je crois même que compte tenu du budget moribond de la CCLA le tarif de celles ci va prendre une bonne claque et sans les pêcheurs elles demeureraient désespérément vides!
      Pour les naïades vous semblez tout ignorer leur localisation et de leur texture;Celle ci est bien trop fragile pour bloquer l'hélice d'un moteur ou gêner les mouvements d'une rame!.Vous êtes un inculte et vous ne trouverez jamais un pêcheur cherchant à détruire un herbier-refuge par excellence des poissons.

      Supprimer
    2. Monsieur,
      J'ignorais qu'il faille produire ses diplomes pour participer a votre blog et pour ne pas se faire insulter. Mon parcours professionnel et mes acquis m'ont permit d'avoir des connaissances et des avis plutot éclairés, ne vous en déplaise.
      Revenons aux ports, vous éludez les travaux effectués, alors qu'ils sont de même nature que ceux que vous dénoncez actuellement. Je n'ai jamais parlé de gratuité pour les places, mais de l'argent investi pour leurs réalisations, puisque là aussi il s'agit de l'argent public.
      Pour vous deux poids, deux mesures. Qui est le plus borné de nous deux.
      Quand aux naïades, j'ai quelques connaissances sur ce sujet. Entre la Marine et la Minor les avis divergent, mais elles sont plutôt considerées comme invasives dans des plans d'eau fermés. Il n'est pas rare qu'un faucardage soit nécessaire pour permettre les activités de pêche. Elle n'etait pas à l'origine présente dans les eaux d' Aiguebelette mais s'y est colonisée ulterieurement comme dans la plupart de l'Europe.A part celà, si j'affirme qu'elle est arrachée lorsqu'elle gène les helices de moteurs electriques c'est parce que j'ai assisté à la scène l'an dernier. Je ne savais pas à l'époque qu'il y aurait polémique à ce sujet, sinon, parti pour faire de la photo, je me serais empressé d'immortaliser la chose et la publier auprès du public comme vous savez le faire.
      Enfin puisque vous pretendez qu'il y a danger pour cette algue, vous n'êtes pas sans ignorer que l'introduction annuelle de poissons carnassiers très friands de cette plante, peut lui etre aussi prejudiciable.

      Supprimer
    3. Vous avez sans doute raison,les brochets aiment la salade et ça je l'avais oublié!

      Supprimer
    4. Je me suis trompé en ne relisant pas mon propos j'ai laissé passer un lapsus (peut-etre révelateur) ce sont evidement des poissons herbivores dont il s'agit. Mais toujours persuadé que vous refusez d'admettre les vérités lorsqu'elles vous dérange.
      Il n'y a que les idiots qui ne savent pas reconnaitre leurs erreurs. A bon entendeur....

      Supprimer
    5. cher anonyme, arrêter de dire n importe quoi. il n'y a pas d'espèce herbivore dans le lac d'aiguebelette. Mainteant il faut tuer les poissons car il se nourrisse le la niaiade (on aura tout entendu). Allez faire aussi un tour au bord du lac avec un fusil pour tirer sur les foulques (qui eux) se nourrisse bien de la naiade... l'herbier est un habitat et le fait que des espèces s'en servent comme garde manger contribue à l'équilibre écologique du lac. Vous devriez vraiment réviser vos cours d'écologie... JS

      Supprimer
  4. OH,Monsieur l'instruit, arretez de déformer mes propos. Je n'ai jamais prétendu qu'il faille tuer les poissons ni même les foulques. Je vous faisais remarquer simplement que dans la nature chaque chose à son ou ses prédateurs, c'est la chaine alimentaire. Alors ne mettez pas tout sur le dos des personnes qui vous dérangent tous.
    Quand à l'écologie telle que vous la pratiquez..très peu pour moi. Je suis écocitoyen et fier de l'etre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore vos leçon d'écologie cher Monsieur Madame. Vous minimiser l'herbiers de naiade en prétextant qu'il serait invasif dans certaines situations; A Aiguebelette, vous en voyez beaucoup des herbiers vous? cet herbier est loin d'être invasif et compte tenu du peu de macrophytes présents, il représente même une grande importance écologique (pour info, ce n'est pas le collectif qui a décidé que cet herbier était protégé). Le second point sont les alevinage puisque visiblement vous avez une dent contre la pratique de la pêche au lac, sachez que l’association de pêche n'introduit pas d'espèce allochtone au lac mais ne fait que du soutien des populations pour compenser les prélèvements des pêcheurs et les destructions des zones de reproductions dut à l’activité humaine (tiens, comme c est bizarre...). Enfin, je finirai en insistant sur le fait que malgré vos recherches, je ne voit aucune espèce piscicole qui soit friand de l'herbiers de naiade..... et comme je l'ai dit sur mon autre post, il n'y aucune espèce herbivore au lac. Donc, je n'ai pas la prétention d'avoir réponse à tout mais je connais suffisamment bien le fonctionnement d'un système lacustre pour m'y intéresser depuis... 15 ans. Merci d votre compréhension, on peut débattre mais essayé d'être constructif et ne recracher ce que vous dise les gens du CG et du club d'aviron qui veulent foutre dehors les pêcheurs.

      Supprimer
  5. Je ne "recrache rien" comme vous le laissez entendre. Vous êtes très passionné par votre métier et bien c'est louable, mais je sais ce que j'ai vu cet été et que tout le monde zappe. Et pas de réponse aux travaux entrepris pour la realisation des deux ports. Ils sont très reussis et je ne suis pas, et jamais été, contre l'activité pêche ou tout autre activité sur le lac, mais ce qui me dérange c'est l'obscurantisme dont la plupart d'entre vous font part. Et qui plus est lorsque je vois des slogans avec " mon lac" vous semblez oubliér que la seule personne qui soit en droit de prétendre à cette affirmation c'est le Comte de Chambost. Pour tous les autres usagers, nous n'avons que l'usufruit de son utilisation. Donc c'est le lac de tous, pecheurs, estivants, touristes et rameurs.

    RépondreSupprimer
  6. Je vais vous répondre pour la construction des ports puisque cela vous tiens tant à coeur. Le contexte est complètement différents. ces deux ports ont été construits (enfin celui d'aiguebelette étaient déjà existant) pour canaliser les amarrages sauvages de barque un peu partout sur le lac et surtout en zone protégée. L'intérêt étaient donc double : le premier étaient de faire cesser ce amarrages sauvages qui impactait sur les zones protégé et la seconde de proposer des amarrages pour les plaisanciers et utilisateurs du lac (plusieurs centaines de personnes...). le cas des aménagements d’aviron profitent à une toute petite minorité et, en plus de nuire aux autres usages, ne protège pas du tout l'environnement (voir l'article sur la rive Est (massacrer au nom de la pratique d'un seul sport!). L'AAPPMA n'aurait jamais eu aucune autorisation pur de tel aménagements tellement ils sont destructeurs mais le CG oui. Je ne suis pas encore aller constater les dégats sur les zones de reproduction proche de la zone mais si impact il y a eu, vous allez en entendre parler....

    RépondreSupprimer
  7. je re post car j'avais oublié de parler de 'l herbier de naiade dans les ports. Oui, cet herbiers s'est fortement développé dans les ports suite à leurs construction et gênant la navigation à l'intérieur de ceux ci et à leur sortie. le phénomène est différent, dans un contexte ,c est herbier qui est apparu dans une zone à forte activité nautique (les ports) et dans l’autre c est les constructions pour les CM qui seront SUR cet herbier (qui est installé depuis longtemps) qui va le détruire. NB : le CG et la CCLA a longtemps nié son existence. On ne va pas détruire une autoroute car un plante protégée s'est mise à poussé sur le terre plein, par contre, elle ne sera construira pas si cette même plantes est déjà implanté durablement avant. D'ou l'intérêt d'une étude d'impact qui aurait dut montrer tous ces aspects et qui les a VOLONTAIREMENT occulté.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont autorisés. Ils sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs. Tout propos considéré diffamatoire, insultant ou irrespectueux sera soumis à la modération du collectif et pourra être retiré.
Les publications doivent être en rapport avec le sujet défendu par le collectif et ne pas porter de jugements de valeur sur des personnes.
Pour signer votre message, en dessous de la boîte de saisie, un menu déroulant permet de choisir votre profil. Si vous n'avez pas déjà un profil listé, choisissez Nom/Url et inscrivez votre prénom/nom sans mettre d'URL. Merci.