infos

Ce collectif réunit depuis 2012 les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites impactés et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron. Il s'est déroulé en 2015 mais le but est toujours d'actualité. La justice est saisie.

25 février 2024

ENCORE DES CONCERTATIONS !!

On vous avait tenus informés de discussions rebondissantes auxquelles nous devons participer de temps en temps. 

Ainsi la ligue AuRA d'aviron a mandaté un "facilitateur de concertation" pour mener ces échanges depuis 2021 visant à trouver un consensus pour l'usage du bassin d'aviron Ouest illégalement construit. 

La dernière rencontre a eu lieu le 22 septembre 2023 et la note de synthèse des discussions vient d'arriver ce 25 février 2024.
Elle est une version très raccourcie des débats et arguments entendus, mais nous vous en livrons  néanmoins ici le contenu. VOIR 

La prochaine session aura lieu le 4 mars prochain et sera riche d'enseignements. La solution acceptable passe par le retour au bassin Est avec public flottant si besoin.

retour des compétitions avec public







21 août 2023

METTEZ VOS ADRESSES MAIL à JOUR !

Plus de 10 ans que SOS LAC converse et échange avec vous. La fidélité quoi ! 

Mais vous avez peut-être changé vos adresses mails depuis quelques temps ?

Si c'est le cas, et si vous souhaitez continuer à recevoir nos infos de temps en temps, n'oubliez pas de nous informer de ce changement. 

La solution facile : vous remplissez le formulaire d'inscription (la modification sera prise en compte) ou alors faites un mail.

  • En haut à droite du blog "bouton inscrivez-vous
  • Cliquez sur ce lien pour y accéder directement : ICI 
  • Envoyez un mail en précisant bien vos noms, prénoms, village et éventuellement téléphone à collaigue@gmail.com

18 août 2023

BOUÉES DE SAUVETAGE AVEC COULOIR ÉTROIT

UN AUDIT PLUS LOIN 

En mars on s'étonnait du silence de cette fameuse médiation que la Ligue d'aviron AuRA avait lancée en 2021. 

Et bien, le médiateur a dû avoir l'autorisation de passer le feu au vert. 

Nous venons d'être invités à une restitution de l'audit, le 22 septembre prochain.

Ce n'est pas public, nous espérons donc que seuls les audités seront présents.

Mais que va-t-il bien pouvoir nous dire ? On n'en a aucune idée...



20 mars 2023

ELLE SE LIGUE CONTRE LES JUGEMENTS, LA LIGUE ?

L'aviron se cherche un bassin supplémentaire à Aiguebelette : 

la ligue Auvergne-Rhône-Alpes d'aviron a commandité un médiateur professionnel en septembre 2021.  Il lui était demandé de lancer des audits auprès de tous les protagonistes d'Aiguebelette ayant gravité autour du Championnat du monde 2015.

Son objectif : trouver comment imaginer un consentement unanime pour contourner les jugements de tribunaux et remettre en service le bassin Ouest illégal, en résolvant les oppositions par un accord amiable. Celui-ci n'étant finalement qu'un énième avantage qu'il faudrait gentiment allouer en effaçant l'histoire.

Nos associations, toujours ouvertes au dialogue, ont accepté une rencontre l'hiver dernier avec la promesse d'être tenues informées des résultats des investigations menées "en toute neutralité" par un professionnel. Le rendez-vous eu lieu avec nos différents représentants, le 9 décembre 2021. 

Et puis...ce médiateur devait encore rencontrer beaucoup d'intervenants, la patience a donc été de mise. 

Alors ? Alors : RIEN à ce jour. 
2023 est là, pas de nouvelles. Papier d'alu pour les marmottes.

La promesse n'est donc pas tenue, mais... on a l'habitude depuis plus de 12 ans maintenant. 

Pourtant nul doute que ce médiateur ait rendu sa copie à ses commanditaires. Il paraît même que les élus de la CCLA en ait eu la teneur. Il est vraisemblable aussi que les élus Régionaux ont reçu les rappels avec multidose.

Alors, il est probable que les méninges se creusent pour trouver le contournement magique qui laisserait croire que le lac n'a jamais subi de destruction, et n'en subira plus jamais. 

Certes, la nature reprend ses droits, elle a bien raison. 

MAIS, oui, on a vu les autorisations de complaisance et les mensonges : une tour interdite en zone de protection de captage d'eau, un espace boisé littoral détruit pour une cabane, des tonnes de béton immergés pour rien, des pontons illégalement construits en zone protégée inconstructible, des câbles dans les vestiges palafittes préhistoriques, une plage décaissée en profondeur en zone interdite, et abîmée avec des arbres d'ombrage détruits, des herbiers saccagés illégalement, etc. 

Alors que TOUT aurait pu se faire en constructions éphémères ! Erreur d'orgueil des lobbies sportifs, ici comme ailleurs, la nature et les usages sont souvent bafoués pour les jeux du cirque. 

C'est bien la justice qui a su rééquilibrer les choses, et voir vraiment les priorités pour ce petit lac.

On attend des élus qu'ils la fassent respecter.

18 octobre 2021

LA FOLIE AU SENS PROPRE

Vous voulez voir des élus foldingues à l'oeuvre, déconnectés des intérêts de la planète ? On est bien servi là.

Investir pour l'avenir, pour ces élus, c'est ça ! Au secours !



12 juillet 2021

COCKTAIL DE BRUIT

Aiguebelette en déconfinement, nous vous annoncions en février quelques craintes. 

La vigilance est de nouveau de mise et ce n'est pas une question de masques, ni de passeport sanitaire. 

Il semble bien que les protocoles de l'environnement, de la justice et des usages du lac ont un grand besoin de dispenser une petite piqûre de rappel pour que l'amnésie n'embarque pas les esprits chafouins.

Les dossiers sont intacts, la mémoire est parfaite, le réveil est prêt à sonner.

Nous on prend déjà notre dose de vitamines. 

27 février 2021

VIGILANCE ! LES PROMESSES ON CONNAÎT...

Les fameux JO de PARIS 2024 sont invités par le Département Savoie, à faire des entraînements à Aiguebelette,  avec un petit passage en force qu'il convient de rappeler, puisque l'annonce avait déjà fait l'objet d'articles de presse l'an dernier, bien que la CCLA (ComCom) gestionnaire des usages du lac et co-gestionnaire de la Réserve Naturelle Régionale avec le CEN Savoie, n'avait pas été consultée préalablement. 
Ça devrait rappeler des souvenirs cuisants !

Journal Savoie Mag 55 - fev 2021

Certes, ici, les entraînements des internationaux sont habituels, c'est pourquoi, il n'est pas utile de paniquer. Les engagements du Département ont assuré qu'aucune dérogation aux règlements en vigueur ne serait à envisager. 
Beaux joueurs, nous partons du principe qu'il sont honnêtes.
Car les stages d'équipes de haut niveau sont déjà pratiqués régulièrement sur le bassin Est actuel, dans les plages de dates et avec un quota de bateaux suiveurs, le tout bien encadré par le règlement du lac de la CCLA. 

Il ne faut pas oublier que le site retenu pour Paris 2024 est Vaires sur Marne, que Vichy, Macon ou tous les grands bassins français ont dû postuler pour les mêmes entraînements préalables d'équipes Olympiques.
Alors, même si les atouts du lac sont indéniables pour les avirons, Aiguebelette reste aussi éloigné des centres urbains et le cahier des charges demandait des sites d'hébergements pour les teams à moins de 15 mn. Mais on remarque qu'Aix les Bains fait valoir son label "Terre de Jeux" !!! 😏

01 janvier 2021

DES VOEUX 2021 AU NATUREL

SOS LAC D'AIGUEBELETTE

vous adresse ses voeux pour que la nouvelle année soit plus saine. 

Avec un lac respecté, une nature restaurée, un paysage réparé, et aussi la cessation des dégradations sous des prétextes futiles, le territoire nourrirait sa qualité de vie et sa terre d'accueil, naturellement.

29 juillet 2020

SOUGEY, CONSTRUIRE SANS CONTRÔLE !!!

Et ça continue!

La plage du Sougey a subi en février dernier des travaux d'affouillements, terrassement, adductions de réseaux de viabilisation en vue d'implantation de 2 bâtiments, sur fondations bétonnées, SANS AUTORISATION D'URBANISME préalable, et en ZONE INCONSTRUCTIBLE.
1 des 2 zones dégradées : terrassement, affouillements adductions.
Comme pour la plage de Pré argent, certain.e.s voulaient imposer sur la plage du Sougey des constructions interdites en zone naturelle (un entrepôt container de 20m2 + un restaurant-snack de plage avec terrasse de 40 places), espérant que cela passerait pour un discret progrès touristique et nous mettrait tous devant le fait accompli.
Heureusement, il paraît que des élus réagissent.


A savoir : Comme toutes les rives du lac d'Aiguebelette, la protection des rives par la "loi montagne", les zones biotope, ZNIEFF, le site paysager inscrit au patrimoine français, encadrent strictement l'urbanisation. 
Les organismes d'état, les collectivités, les associations environnementales et les habitants, souvent, sont les gardiens de tous ces environnements inestimables.
Le lac d'Aiguebelette ajoute à son patrimoine précieux, l'eau potable consommée par ses nombreuses communes. C'est dire si la protection, à l'époque du dérèglement climatique, prend un sens hautement prioritaire.

La détérioration de tout patrimoine naturel ne devrait plus être envisagé pour des constructions futiles. Un tel acte est attentatoire à l'intérêt commun.
La plage du Sougey est un magnifique espace encore naturel et préservé, interdit de construction.
la plage du Sougey et son espace naturel
Alors ! Qui ose encore s'affranchir des lois ? 
Quelques personnes en Communauté de communes, la propriétaire de la plage.
Les travaux irréguliers ont été dissimulés, même aux Conseillers alors en place ce début d'année.

Dans ce cas, les associations de protection n'ont pas pu anticiper et intervenir, puisque les travaux ont été menés en douce... Aujourd'hui, les faits sont connus, les suites vont pouvoir se mettre en place afin de trouver la juste réparation.

Rappelez-vous !
Nous avons déjà connu à Aiguebelette  des constructions illégalement réalisées pour l'occasion d'amusements d'aviron de 2015. Hélas, ce fut possible grâce au montage de dossiers trompeurs disant les constructions sans conséquences (en apparence), et floutant toutes les interdictions sous des voiles enfumés de publicité. Ainsi les destructions avaient pu se faire, aidées des oeillères portées par la plupart des élus du Département et du lac.

4 victoires aux tribunaux rendaient visibles et incontestables les élucubrations d'un lobby sportif exagéré qui n'avait pas sa place sur ce site naturel.

Il semblait normal alors de penser que les erreurs du passé serviraient de leçon aux égarés de l'environnement. Et bien détrompez-vous!

Les âneries des uns semblent être une vraie source d'inspiration pour d'autres.
Comme dit le proverbe Iranien :  "Quand on fait monter l'âne sur le toit, il faut savoir l'en faire descendre." 

05 mars 2020

MARS ET ÇA REPART !


Notre Collectif SOS LAC D'AIGUEBELETTE est constitué pour s'opposer à la création d'un deuxième bassin d'aviron sur le Lac d'Aiguebelette.
Après plusieurs années de lutte, notre action a porté ses fruits avec 4 victoires aux tribunaux Administratifs. A présent, d'autres actions judiciaires sont encore pendantes au Tribunal d'instance de Chambéry.
L'activité de notre association est celle d'un lanceur d'alerte : surveiller, réagir rapidement en cas de non-respect des règlements, et des décisions de justice déjà engrangées .
Néanmoins, en ces temps où le vert devient la couleur à la mode, et où il est de bon ton de se déclarer « écologiste », il nous semble utile de rappeler les principes qui se sont rapidement imposés à nous, dès 2012, comme des points d'ancrage incontournables de notre action :
  • S'opposer à la création d'installations sportives sur le lac, inutiles et destructrices, c'est s'occuper de la préservation de la richesse paysagère, environnementale, patrimoniale de notre territoire, de sa quiétude comme de sa biodiversité. 
  • S'opposer à l'implantation de nouvelles constructions, c'était et c'est préserver l'équité entre les divers utilisateurs du lac. C'est refuser de voir ce site magnifique devenir peu à peu un grand complexe, équipé de 2 bassins techniques de compétitions, stages et entraînements d'aviron, à accès réglementé sur toute la partie Nord du lac, au bénéfice d'une activité qui souhaite encore accroître sa position, bien que déjà privilégiée (moteurs à carburant autorisés, stade réservé, moyens de promotion publique,...) 
  • S'opposer à l'implantation de nouveaux aménagements, c'est préférer mettre en valeur un tourisme s'appuyant sur le respect du lac naturel incluant des activités de loisirs raisonnées, y compris l'aviron, d'ailleurs, sur son bassin historique côté montagne Est. 
Vous ne trouverez pas ici de consignes électorales pour mars 2020, car les associations n'ont pas le droit d'afficher des soutiens, ni d'utiliser leur fichier de membres pour diffuser ce type de message.
Nous savons que le Club d'aviron local, poursuivant son idée récurrente de mettre en service le bassin Ouest malgré les décisions de justice, a adressé un questionnaire très orienté aux listes candidates. C'est significatif !

Vous qui suivez depuis 8 années déjà, la lutte sans faille que nous menons, vous savez le danger que représenterait le retour à l'usage du bassin Ouest (palafittes menacés, herbiers protégés saccagés, entraves des circulations pour les autres usages, tourisme, économie et 5 plages perturbés à l'Ouest...) avec la menace d'extensions futures évidentes. Alors, plus jamais ça à Aiguebelette !
RAPPEL DU CONTEXTE JURIDIQUE : Voir notre synthèse 

La réalité : Le bassin Est côté montagne suffit à toute l'activité loisir et entraînements du Club d'aviron. De plus,  les stages du Département et les compétitions ont lieu dans la simplicité que requiert le lac. 
Non, le monde ne s'est pas écroulé pour l'aviron local. Il se porte bien. 
Les associations,  les habitants et tous les acteurs ayant fait valoir des droits doivent être respectés.

26 décembre 2019

POURQUOI...AH OUI, POURQUOI ?

Un simple résumé ici des conséquences de l'homme sur la nature....

Il s'agit du bilan 2019 de l'OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA BIODIVERSITÉ (agence Française)

5 causes identifiées majeures :
  1. L'artificialisation des sols (pour 48% goudronnés).
  2. L'exploitation directe des ressources produites par notre ecosystème
  3. Le changement climatique qui révolutionne les cycles de vie
  4. Les espèces exotiques introduites qui menacent les espèces locales
  5. Toute la pollution déversée dans les milieux naturels....
Votre intérêt pour la disparition des espèces y trouvera quelques pistes de réflexion. VOIR le document




23 décembre 2019

QU'ONT-ILS DANS LA TÊTE ?

Le dérèglement climatique. Les élus en ont-ils entendu parler ?
Chaque geste, chaque décision participant à l'écocide, est un acte, en ce siècle, qui devrait être évalué en vue de renoncement à détruire.

Alors, quelle est donc la merveilleuse raison qui a encore fait choisir la dégradation de la nature si nécessaire, sur notre domaine public ?
Et comment croire à la sincérité de ces édiles qui revendiquent être les protecteurs du lac et de la biodiversité ?

Car nous devons déplorer des agressions à l'environnement sur la propriété publique de la Maison du Lac.
2 arbres anciens, en bonne santé, viennent de tomber.... en douce. 
Arbre coupé. souche sur le parvis
Arbre coupé. Souche côté rive du lac
Impardonnable !