infos

Ce collectif réunit depuis 2012 les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites impactés et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron. Il s'est déroulé en 2015 mais notre but se poursuit.

Pourquoi faire un don ?
Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

jeudi 19 juin 2014

SALE TEMPS AU 21ème SIÈCLE POUR LES LACUSTRES !

Les vestiges de 4700 ans immergés au lac d'Aiguebelette étaient déjà en grand danger de dégradation répétée à partir de ce mois de mai (voir notre post du 26 mai).

Selon la DRAC, les organisateurs auraient pris des mesures pour résoudre définitivement une erreur de trajectoire du câble installé en mai. Nous sommes allés vérifier ce 16 juin, après ce 2ème montage du bassin de compétition.
Bien que probablement repositionnée, la ligne passe une fois encore en plein champ des palafittes du Gojat, monument historique protégé.
Et pire que le mois dernier ! Ce n'est plus 1 câble mais un faisceau de plusieurs câbles... 

Nous avons déjà révélé que l'étude d'impact de l'enquête publique n'était pas fiable sur beaucoup de points. C'est encore le cas avec ces impacts pourtant facilement prévisibles.
Espoir peut-être ! Nous avons vu les conservateurs du patrimoine sur le site ce lundi, en contrôle. Nous comptons maintenant sur le constat véritable de l'incompatibilité de cette implantation du 1er couloir des bateaux à moteurs thermiques au dessus des pieux et, évidemment des câbles.

Nous voulons bien croire à la bonne foi du CG et à sa volonté de respecter le lac, mais preuve est faite qu'installer un bassin instrumenté en travers d'un lac naturel (protégé pour son environnement, ses paysages, ses vestiges préhistoriques, son eau potable, etc) est mission impossible.

Quel dommage qu'aucun dialogue avec notre collectif n'ait été organisé depuis 18 mois. Entendre nos arguments aurait peut-être fait évoluer le projet et certainement permis un apaisement des tensions.
Notre collectif réaffirme avec force que les solutions raisonnables, après intervention de la justice, viendront du dialogue démocratique. En aucun cas, des actes illégaux ne peuvent servir quelque cause que ce soit.

9 commentaires:

  1. Patrice Schwartz20 juin 2014 à 11:48

    Membre du directoire de SOS Lac, j’avoue être excédé de voir le collectif présenté comme une bande d’arriérés haineux qui veulent la peau du sport aviron.

    Le collectif compte dans ses adhérents des associations de défense de l’environnement ayant pignon sur rue, des élus, d’anciens élus, des scientifiques, des agriculteurs, des chercheurs, des professeurs des écoles, des ingénieurs, des retraités, des pilotes d’avion, des responsables d’entreprises, mais aussi des parents d’enfants usagers du lac, des sportifs hors aviron, des amoureux de la nature, des gens qui veulent préserver un site naturel exceptionnel, etc

    Insinuer que nous serions une bande de malfrats sournois est absolument indigne. Victimes depuis deux ans d’un mépris sidéral (alors que nous avons fait des propositions qui auraient évité le désastre à venir), nous avons toujours conservé une attitude pacifique, et tenté d’imposer des solutions raisonnables. Par exemple, nous n’avons jamais gêné une compétition d’aviron, pour ménager la possibilité d’un arrangement à l’amiable.

    Le plus scandaleux est que, d’après ce qui nous est rapporté, des entraineurs-éducateurs d’aviron tentent de monter les jeunes contre le collectif. Pour qui ces gens-là se prennent-ils ? Salariés du contribuable, ils ont pour mission d’enseigner aux jeunes le respect des autres, le sens du dialogue pacifique, et la priorité donnée à la sauvegarde de la nature.

    Il faudra bien un jour vivre sur le lac avec les autres usagers, en bonne entente. Se comporter comme en territoire conquis n’est pas la bonne façon d’y arriver.

    Je signe de mon nom, comme j’aimerais que le fassent ceux qui profitent de l’anonymat pour tenter de répandre la haine.

    RépondreSupprimer
  2. "Bonne foi", vous plaisantez, j'espère!! Le comité d'organisation ment à tout le monde depuis le début.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai appris ce matin en faisant mes courses, d'un autre ancien rameur d'Aiguebelette, qu'il avait aussi signé la pétition lorsqu'elle était en cours...
    Je tiens tout particulièrement à rappeler que des rameurs sont conscients des dégradations effectuées et ne veulent pas que leur Sport donne une telle image.
    Gaëlle

    RépondreSupprimer
  4. Quand vous parlez de la "bonne foi" des gens du CG, ça doit être de l'humour. Ils ont menti sur la plage du chalet du lac, sur l'herbier, sur la cabane d'aligneur, sur les mires, sur les frayères, ... ,et maintenant sur les vestiges lacustres par 2 fois. Et j'en passe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Selon les conceptions de Mr Sarrand, vous tenez des "propos outranciers". On ne dit pas "mensonge", on dit "vérité différente". D'ailleurs, comme l'herbier "versatile" du chalet du lac, qui se déplaçait pour laisser le champ libre aux bateaux d'aviron, on peut imaginer que les pieux de cité lacustre sont las d'être à la même place depuis 4700 ans, Alors ils se baladent en faisant des petites farces à ces naïfs du méchant collectif.

      Supprimer
    2. L' ordre règne à Novalaise! Les vigiles sont plantés comme des piquets et faudra se faire à la nouvelle culture...foin des herbes et des pieux!

      Supprimer
  5. Alors, cette compétition sur fond de difamation du CG envers les associations de défense du lac? J'ai trouvé les parkings bien vide samedi après midi et le public sur la plage étaient à peine supérieur à celui de la régate. J'espère quand même que les commerçant locaux ont pu profiter de cette manne économique de cette coupe du monde compt tenu des mesures de sécurité démesuré prise pur empêcher la population locale de profiter de leur lac....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le journal a dit 2500 personnes...mais c'était selon les organisateurs....et certainement ils ont cumuler les 5 jours entiers. Dimanche, c'était plutôt 500 en étant larges sur l'arrivée des finales. Samedi environ 200 ou 300 maxi. En revanche les plages fermées depuis 15 jours, tout le monde pensait que l'affluence aviron des 2 gros jours compenserait au moins le manque à gagner. Gros flop ! Et ce n'est pas faute d'un investissement publicitaire gigantesque... Mais peut-être qu'Aix les bains a fait son beurre ?

      Supprimer
    2. Il est effectivement vrai qu Il serait interessant de faire un bilan objectif avec les acteurs du tourisme local pour chiffrer le manque a gagner sur les 15 derniers jours.

      M bernerd

      Supprimer

Les commentaires sont autorisés. Ils sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs. Tout propos considéré diffamatoire, insultant ou irrespectueux sera soumis à la modération du collectif et pourra être retiré.
Les publications doivent être en rapport avec le sujet défendu par le collectif et ne pas porter de jugements de valeur sur des personnes.
Pour signer votre message, en dessous de la boîte de saisie, un menu déroulant permet de choisir votre profil. Si vous n'avez pas déjà un profil listé, choisissez Nom/Url et inscrivez votre prénom/nom sans mettre d'URL. Merci.