infos

Ce collectif réunit depuis 2012 les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites impactés et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron. Il s'est déroulé en 2015 mais le but est toujours d'actualité. La justice est saisie.
Pourquoi faire un don ? Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

lundi 29 janvier 2018

APPEL À DONS

Le combat n'est pas fini
… L'APPEL du jugement du 17 octobre 2017 gagné par notre collectif d'associations et particuliers en faveur du lac et de la nature a été posé en Cour d'Appel de Lyon. Le Département Savoie et le Ministère représentant la Préfecture, sont requérants, sans que les communes de Novalaise et d'Aiguebelette-le-lac ne s'y soient jointes, à ce jour.
Nous venons d'en être informés ce mois de janvier.
Ils espèrent obtenir l'annulation du jugement rendu par le Tribunal Administratif de Grenoble avec condamnation à démolir les constructions non régularisables (VOIR post)

Malgré trois victoires consécutives, nous voilà à nouveau contraints d'aller défendre le lac, sa nature, son caractère, devant la justice.
Pourquoi il faut aller au bout de notre action
les emprises d'aviron à Aiguebelette
On voit bien que le Département cherche à imposer à toutes forces les constructions érigées sur le Lac d'Aiguebelette au prétexte du Mondial 2015.
On voit bien que son véritable objectif est encore celui d'étendre l'emprise de l'aviron sur le lac. En obtenant la création du nouveau bassin, jugé plus propice pour la pratique de ce sport,  qu'importent les dégradations,  qu'importe la gêne subie par tous les autres usagers ou qu'importent les enquêtes publiques et propositions de discussions !?!
Abandonner notre combat, serait se résigner à voir le Lac d'Aiguebelette devenir, peu à peu, un bassin de compétitions nautiques à accès réglementé, sur lequel règneraient discorde et risques récurrents, plusieurs mois par an.
Le nerf de la guerre
Les recours en justice sont onéreux. Ce n'est pas un gros problème pour le département. C'est un grand problème pour nous. Nous ne disposons que des ressources limitées des associations de notre collectif et des dons de ceux qui soutiennent notre action. Aussi...
NOUS VOUS APPELONS À FAIRE UN DON  !
Nous réouvrons "LE POT COMMUN" DU COLLECTIF SOS LAC. Cette collecte commune a été décidée collégialement par l'ensemble des partenaires dans les procédures de justice ; Elle servira aux frais juridiques uniquement.
Notre premier appel à dons a été un succès.
Nous demandons encore un effort, pour ne pas avoir des remords dans quelques paires d'années. 
Il faut dire STOP pendant qu'il est encore temps.

41 commentaires:

  1. A tous les défenseurs , de ce patrimoine , donnez , pour en terminer avec cette mascarade 3 jugements , perdus , tout cela va durer combiens de temps , pour qui se prennent, certains élus, les Gaymard, les guillemard et certains presidents de l'aviron, je vous rappel que vous n'estes pas en pays conquis , les doryphores (les autochtones comprendrons) qui se servent de cette region comme cité dortoirs, vous avez perdu par trois fois ,respectez les gens du pays, vous vous dites sportifs , quand on a perdu on accepte la défaite et je constate que dans ce sport ce n'est pas le cas , arvi pa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Commentaire qui fait doucement rire. Je ne sais pas si vous faites partie du collectif mais il faudrait accorder vos violons. D un côté le collectif diffuse largement la victoire des ZADistes de NDDL alors que la justice avait autorisé la construction avec à l appui un referendum (avis du peuple non?). De l autre il faudrait que le Conseil départemental ne puisse pas aller au bout de toutes les requêtes possibles. Qu en serait il si les decisions avaient été autres? Il vous paraîtrait légitime de tout tenter non?

      Enfin, il me semble que les élus locaux ne sont pas positionnés sur l appel.

      Supprimer
    2. Et bien non, un sportif ne raccroche pas ses gants s'il a perdu un combat. Et arretez de parler de cité dortoir. Il n'y aurait pas autant de commerces et prestataires sur notre belle région s'il n'y avait pas de retombées économiques. Quand à votre expression raciste concernant les personnes qui ne sont pas originaires du pays sachez qu'elle est malheureusement suffisamment employée pour en connaitre la signification. Pour mémoire dans les années 70 et début 80 la courbe démographique de l'APS etait en chute libre. Les commerces périclitaient et c'est la politique des elus locaux, qui perdure encore mais plus maitrisée, qui a permis d'inverser cette courbe et voir notre bourg devenir un endroit agréable à vivre pour nous et nos enfants. Vous prefereriez vivre dans un "mouroir" écologique..??? libre à vous.

      Supprimer
  2. Sachez que dans les années 70 - 80 , il y avait beaucoup de commerces, les hôtels-restaurants étaient nombreux au bord du lac, les commerçants ont beaucoup travaillé et gagné de l'argent. Si ces nouveaux arrivants et les pratiquants de l'aviron étaient si solidaires de l'économie du secteur, les restaurants seraient encore là. Lors des divers championnats d'aviron, les commerçants ne voient pas leurs devises. Et puis, laissez nous tranquille dans notre région qui était si belle et si calme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je regrette, mais les hebergements de loisirs pour les rameurs et leur entourage autour du lac, les épiceries, boulangeries et autres commerces en basse saison jusqu'en mai profitent de cette manne pour quelquefois rattraper une saison catastrophique. Seulement voilà, la plupart non pas de " couilles au cul" pour le reconnaitre pour ne pas vous défriser vous les réacs du bord de l'eau. L'impasse cette année, pour organiser les régates va peut-etre les faire réagir car manque à gagner certain, mais je doute encore du genre humain. Quand aux hotels et restaurants des années évoquées j'etaisdéjà là à l'époque et c'est la vetusté de certains hebergements les tarifs abusifs et la non conformité pour accueillir des usagers qui a terminé une periode faste pour la plupart. Et actuellement une prise de conscience de professionnels de la partie relance la diversité de prestations au bord du lac et les manifestations d'aviron y ont quelque peu contribué en faisant connaitre NOTRE LAC....ne vous en déplaise il ne vous appartient pas! Et en terme de tranquillité vous repasserez ... l'été il est inabordable et sale. Faites-vous partie des bénévoles qui nettoient les berges après la saison???? M'etonnerais!! "Faites ce que je dis mais pas ce que je fais" telle est votre devise.

      Supprimer
    2. Euh MME Cole , vous chiffrez à combien "la manne" apportée par l'aviron en basse saison? Connaissez-vous le sens des termes que vous employez? Si les 15 millions dépensés pour l'aviron avaient contribué à étendre la renommée du lac au-delà des banlieues des grandes villes avoisinantes (comme promis) ça se saurait. Que le lac de monsieur le comte profite au petit peuple, c'est tant mieux je trouve. Quant-au "nettoyage de septembre " c'est une opération de com (le mot est un peu trop bien pour nos élus) à la mode. S'il y avait un systèmes de poubelles plus étendu et adapté au tourisme,on verrait moins de camping-caristes se casser les dents devant des conteneurs verrouillés.

      Supprimer
    3. Ca y est l'excitée de la météo est de retour , la spécialiste du nautisme qui nous expliquait qu'un moteur de 9,9cc (ma mobylette fait 49.9 cc)ne pouvait pas faire plus de 50 km/donnait également des conseils de ne pas attraper mal aux yeux en utilisant des lunette d'approche , pour verifier la vitesse des bateaux , après avoir été traité de pauvre con, de vieux frustré, de je vous emmerde,( voir face de bouc(les bodins)Sos lac )maintenant de n'avoir pas de COUILLES AU CUL tout ca c'est d'un gout, c'est peut être la règle dans ce sport , car un autre individu, un certain Renaud Guicherd Callin, viens de nous traiter DE POIGNEE DAGITES NEO-ECOLOS-BOBOS, je vous laisse méditer a qui nous avons a faire dans ce milieu sportif

      Supprimer
    4. Effectivement Mme Colé, le lac ne nous appartient pas, mais à vous non plus. La différence entre vous et nous est que vous, vous détériorez le lac, et nous, nous le protégeons. Quant à la manne dont vous parlez, seuls les bilans comptables peuvent démontrer ce dont vous parlez.

      Supprimer
    5. au courageux anonyme qui pense que je ne sais pas de quoi je parle, sachez que je m'occupe de l'aviron depuis plus de trente ans, comme bénévole d'abord puis arbitre nationale en çà et 3ieme femme française a devenir arbitre internationale excusez du peu. J'ai également été dirigeante du club local dans les années 2000 et elue membre du Comite Directeur de la Fédération Française d Aviron à la même époque et pendant 4 ans. Alors convenez que je connais bien le sujet pour en parler. Je n'en tire que la seule fierté d'avoir permis à des jeunes et moins jeunes de pratiquer un sport tout à fait honorable avec de vrais valeurs sportives et ne pas devenir des petits voyous désoeuvrés qui taguent à tout va, déteriorent le bien publicvoir fument le chichon en buvant de la bière dont les canettes finissent au bord ou carrément dans l'eau.
      Je ne vous salue pas, vous n'en valez pas la peine.
      L'exitée de la météo.

      Supprimer
    6. Madame , votre CV on s'en tape le c....,mais celui ci de vous donne aucun droit surtout d'insulter et d'être vulgaire envers vos opposants comme vous le faite fréquemment surtout quand on touche ou ca fait mal c'est légion dans ce milieu (voir le passe d'armes sur FB SOS LAC)entre Mr DuportRosand et le personnage Guicherd callin, j'utilise la fonction anonyme, pas besoin d'être connu suis pas en manque de notorieté,pas besoin d'étaler mon CV pour me donner de l'importance (le pauvre con, le vieux frustré)
      a bon entendeur salut

      Supprimer
    7. Il faudrait peut être demander aux chambres d hôtes, au centre de vacances des Tilleuls d Ayn leur taux de remplissage pendant le week end de la régate en 2015, 2016, 2017 et ce qu il en sera en 2018.

      Supprimer
    8. Euh , Dites-nous plutôt combien tout ça a coûté au CG73, donc au contribuable, en millions d'euros j'ai entendu dire. Beaucoup de dépenses publiques et de destructions pour de tout petits intérêts privés, voilà toute la question.

      Supprimer
    9. Bonjour,

      Je ne connais pas les données exactes de ce que cela a coûté mais si l'on part sur un montant s'élevant à 15 millions d'euro tout compris (charges de personnel, constructions, locations..., dites moi si je suis en dessous sachant qu'il y bien sûr du mécénat et du sponsoring malgré tout), cela a coûté au contribuable savoyard (puisque vous parlez du CD73) 75 euro par contribuable (estimation de 200000 sur une population de 450000 habitants à l'année). Bien sûr, il faut compter que ces 75 euro s'écoulent sur plusieurs années car il s'agit en matière comptable d'investissement (enfin je l'espère pour les constructions) et que ces dépenses sont amorties sur plusieurs années. sur un budget total de 574 millions d'euro

      Augmentation des impôts locaux auxquels tout le monde fait référence ? : n'y a t il pas eu de création de crèches, de construction d'une EHPAD, de mise en palce de locaux pour le centre socio culturel, une maison des association, unen navette gratuite pour aller aux plages (je vous l'accorde arrêtée depuis?), d'embauches de personnels qui passent leur temps l'été à ramasser les ordures des habitants du secteur et des estivants peu respecteux rive Est?

      Les intérêts privés comme vous le soulignez rapporte de l'argent au département (taxe de séjour, impôts sur les sociétés, emploi sur notre secteur ce n'est pas anodin). Que serait la Savoie sans entreprise de tourisme hivernales ET estivales?

      Supprimer
    10. A combien vous chiffrez la salubrité durable de l'eau potable, la préservation de bien commun pour le futur, la qualité du paysage, la valeur des sites palafittiques, l'intérêt humain pour un lieu de nature, la paix dans un lieu à partager, etc...? C'est incommensurable et sans commune mesure avec toute autre considération de constructions inutiles, coûteuses et inadaptées. Cela ne génère pas de retombées économiques à Aiguebelette et au contraire bouffe des budgets qui seraient utiles à créer de vrais aménagements du territoire. Les 3 millions des constructions auraient été mieux employés. Quant aux 10 millions du mondial, sur des aménagements provisoires, il aurait eu lieu de la même façon.

      Supprimer
    11. Je ne peux pas vous donner de montant sur la salubrité de l'eau ni la qualité du paysage mais là dessus, je vous donne entièrement raison. Il y a déjà 2 ou 3 générations où il aurait fallu y penser, en ne permettant pas l'implantation d'hôtels, d'immeubles gris au bord de l'eau avec des matériaux non traités et certainement des arbres arrachés pour un intérêt privé effectivement. Vous trouvez que ces bâtiments font partie du patrimoine vous? Que dire de la rive Ouest où les constructions ont fleuri en flanc de montagne (règlementaires comme leurs prédécesseurs mais tout aussi dévastateurs du paysage). N'y a t il pas de propriétaires fonciers qui font partie du collectif qui auraient bénéficié de la vente de ces terrains ?

      Et que dire de la pollution des huiles solaires tout aussi dangereuses pour l'environnement que les bateaux thermiques dont l'usage est limité? Ah oui, c'est vrai ce n est pas votre combat

      Supprimer
    12. L'époque d'aujourd'hui a pris conscience...Il faut donc arrêter le gaspillage et continuer d'accompagner le progrès avec mesure et modestie. Votre café philo est intéressant : huile solaire, déforestation, urbanisation, paddles et humains dans l'eau, propriétés, exploitation par les communes, etc... Il faut rejoindre les associations pour en débattre et être force de proposition pour les actions à mener...Nous faisons notre part.

      Supprimer
    13. Merci du conseil mais qui vous dit que je n en fais pas partie?

      Supprimer
    14. Pas un conseil, mais un encouragement appuyé. le profil Anonyme ne dit rien en effet. C'est comme pour votre question foncière, impossible de donner une réponse concernant la vie passée des adhérents. Comme dirait l'inconnu "cela ne nous regarde pas...!". Bonne soirée.

      Supprimer
  3. Quand le combat est perdu on ne refait pas le combat , l'enjeu, du match, était soit des installations provisoires, soit des installations fixes , ce sont les installations provisoires qui on gagnées , donc les installations fixes doivent êtres démontées, c'est simple a comprendre , c'est ce que nous revendiquons depuis 2013, on va pas refaire le match, tant que le perdant n'a pas gagner ,maintenant le coup du miroir écologique , et bien peut être pourquoi pas comme vous le dite , oui libre a nous et le coup des élus , certains sont plutôt attirés par des ambitions personnelles que par l'intérêt general , et chiche pour un referendum comme le demande le president de l'aviron , non en avons eu déjà un résultat avec l'élimination de DORD il a payer une certaine arrogance et manque de respect envers les opposants du projet lors d'une premiere réunion a st Alban de Montbel s'étant permis d'arriver a la fin de de la réunion, et soutenant mordicus qu'il ni aurait aucunes alternative au projet qui était ficelé , si d'autres veulent le rejoindre , libre a eux , ARVI PA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà bien la preuve que votre combat est plus revanchard qu'écologique. Et je vous conseille de relire les minutes du tribunal de Grenoble.. le démontage ne concerne que les installations sur l'eau et pas la tour ni la cabane d'alignement, donc le match n'est pas perdu. Il peut y avoir réclamations pour preuves plus ou moins interprétées à charge par la défense, propos tendancieux et images sorties de leurs contextes. Quand au referendum ..vous m'excuserez mais quand on voit ce que celui de N.D.L a donné...!

      Supprimer
    2. Le referendum été sollicité par le president de l'aviron, pas par les opposants au projet(lire le courrier)nous notre referendum nous l'avons eu après l'elimination de MR DORD,peut importe quel équipement doit être démonter ,c'est le résultat du tribunal qui doit être appliquer , et NDDL n'a rien a voir, ce n'est pas le même combat juste une référence d'abus de pouvoir , quand a la revanche , rien a changer depuis 2013 , oui aux CM 2015 sur des installations provisoires, et retour au bassin historique après ces CM c'est simple et clair comme l'eau du lac ,

      Supprimer
  4. Après il faut arrêter l hypocrisie, vous menez le combat que vous souhaitez et que vous êtes en train de le remporter (bon la tour d arrivée ne sera dans un premier temps pas démonté si j ai bien compris, une tour symbole de votre lutte).
    Mais enfin, l annulation d une régate aussi importante que celle du mois de mai vous réconforte. Eh oui l emprise de l aviron en prend un sacré coup dans l aile!
    Maintenant il vous faudra répondre aux attaques des défenseurs de ce sport (et pas des élus). C est le jeu non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrêtez de faire pleurer dans les chaumières, on a l'impression d'un gamin a qui nous aurions casser le jouet, la régate importante comme vous le dite au mois de mai, peut se faire sur le bassin historique comme elle l'a toujours été faite depuis tout le temps,arrêtez de mentir comme vous l'avez toujours fait , le bassin historique est homologué ,vous avez 4 mois pour vous organiser si il y a eu manque d'entretient , c'est vous qui l'avez voulu , si il y a des travaux de renovation , ne vous inquiétez pas , c'est nous qui payons comme nous l'avons toujours fait(par obligation bien sur et pas par gaité de cœur)alors mettez vous au boulot et tout le monde serra ravi

      Supprimer
    2. Ce qui me fait sourire dans vos propos c est qu on est obligés de faire partie de l aviron pour devoir avoir un avis contraire à vos idées. Or ce n est pas le cas. Par contre, en habitant le village de Nances, je sais que le bassin historique ne peut plus accueillir une telle régate puisque des câbles ont été retirés et par conséquent des lignes d eau et que l embouchure du marais a fait l objet de travaux avec retrait de béton pour renatulariser (BETON NON! Beau slogan!)cette partoe du lac et éviter d'aller dans la zone naturelle protégée. Alors encore prêt à payer et de nouveau protester pour le betonnage? Là en tant que simple citoyen , je rigolerai bien!

      Supprimer
    3. Depuis 3 ans, le collectif avec la CCLA lors de réunions tripartites avec le Département, a fait tout son possible pour proposer des solutions de réhabilitation et d'aménagements simples car il ne manque que 4 câbles. Tous les corps-morts sont encore au fond et il suffirait de volonté pour remettre en service..La volonté n'a pas existée et ce n'est pas de notre fait...En 2015 http://collaigue2015.blogspot.fr/2015/04/rencontre-ccla-et-departement.html et encore http://collaigue2015.blogspot.fr/2015/11/les-discussions-continuentquelques-news.html , puis encore en 2016 avec plans http://collaigue2015.blogspot.fr/2016/03/le-printemps-daiguebelette.html
      Il suffit de....

      Supprimer
    4. Et oui Mr l'habitant de Nances rigolez si vous voulez , mais apparemment vous ne connaissez pas le dossier nous somment tous des simples citoyens, encore une mauvaise information diffusée par les pro avirons

      Supprimer
    5. Les corps morts sont à une profondeur que meme des plongeurs spécialisés aux vues des principes de précautions ne pourraient intervenir. Il n est pas envisageable de réhabiliter ce site, sans compter l envasement. Autrement dit mission impossible...
      Encore une preuve de l acharnement de votre mouvement contre le sport aviron.

      Supprimer
    6. Vous etes vraiment incompétents en ce qui concerne la logistique du sport aviron et peut-être d autres domaines sur lesquels vous avez toujours un avis.

      Supprimer
    7. Peut etre aussi bien sinon mieux que vous. Renseignez vous a la source et non à ce que l on vous assenne.

      Supprimer
    8. Et bien non je suis sur de ce que j argumente. Mais faites la preuve du contraire et je vous répondrai.

      Supprimer
    9. Les corps morts du départ sont peut être encore là.....mais par contre, il n'y a plus d'ancrages solides côté marais de Nances.....

      Supprimer
  5. Réduire l éviction de Dominique Dord aux élections à un référendum pour ou contre ces installations, c est une belle preuve d intelligence, bravo! Avec cette analyse politique, il aurait presque pu gagner!

    RépondreSupprimer
  6. Sur l'utilité de la tour d'arrivée et de la cabane de départ en l'absence de bassin ouest, il y aurait certes matière à discussions. Ce qui ne reviendra pas ce sont les dépenses, les arbres et haies massacrées, et les espoirs envolés d'un Huit de Champions annoncé avant les Championnats et démissionnaire au lendemain.
    Librement ou forcés des rapaces ont quitté le bâteau, d'autres s'accrochent se faisant discrets, d'autres arrivent la gueule ouverte pour des restes et toujours le même discours: lamentations, insultes et menaces.

    RépondreSupprimer
  7. Sur la "réhabilitation" du marais de Nances, je voudrais rappeler que depuis 2005, la Charte de l'Environnement, rattachée à la Constitution fait obligation à toute personne (privée ou publique) de contribuer à la réparation des dommages dont elle serait responsable(art 4). En conséquence ce qui est présenté ici ou là comme une faveur , est juridiquement un dû à la nature et au peuple et qui devrait être provisionné avant toute action ou l'environnement est en cause. On nous dit aussi que ce sont les "bénéfices" du Championnat 2015 qui ont financé la restauration du marais du Gua, espérons qu'il restera suffisamment de ces "bénéfices" constatés pour appliquer les arrêts du TA, sans faire appel au budget départemental.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu l'heure, ça vous empêche de dormir apparemment !!!!

      Supprimer
    2. Ben non, mais j' avais juste terminé un livre fort intéressant, passionnant même au titre prémonitoire pour notre sujet "Vaincre sans gloire" (608 pages) et qui traite de la Campagne d'Italie (hiver 1944-45) avec un regard appuyé sur les combattants Marocains, Algériens et Tunisiens du Corps Expéditionnaire Français sous les ordres du Général Juin aux côtés des troupes US,Britanniques et Néo-Zélandaises. Tout petit j'avais déjà la réputation de ne pas laisser un bon livre avant de l'avoir terminé. J'espère, à défaut de vous apprendre quelque-chose,avoir satisfait votre douteuse curiosité.

      Supprimer
  8. les sportifs et le club paie la sourde oreille du CG73 et des élus locaux à refuser d'entendre que ce projet est incompatible avec le lac. c est triste mais il ne faut pas se retourner contre nous mais plutot contre ceux qui ne nous ont jamais écouter quand nou avons annoncé que ce projet était impactant et que nous avons proposer des installations provisoires

    RépondreSupprimer
  9. Woah! Déjà 1730 euros de dons en si peu de temps pour sauver notre lac! Comme quoi.......

    RépondreSupprimer
  10. Wouah! Déjà 1730 euros de dons en si peu de temps pour sauver la beauté lac! Comme quoi....... C'est quand même dommage d'être obligé de dépenser autant d'argent juste à cause d'une petite poignée de personnes qui veulent faire du bateau en travers d'une réserve naturelle. Bien triste!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez allez les adhérents! Faut donner seulement 60dons, on est loin du compte!!!

      Supprimer

Les commentaires sont autorisés. Ils sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs. Tout propos considéré diffamatoire, insultant ou irrespectueux sera soumis à la modération du collectif et pourra être retiré.
Les publications doivent être en rapport avec le sujet défendu par le collectif et ne pas porter de jugements de valeur sur des personnes.
Pour signer votre message, en dessous de la boîte de saisie, un menu déroulant permet de choisir votre profil. Si vous n'avez pas déjà un profil listé, choisissez Nom/Url et inscrivez votre prénom/nom sans mettre d'URL. Merci.