infos

Ce collectif réunit depuis 2012 les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites impactés et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron. Il s'est déroulé en 2015 mais le but est toujours d'actualité. La justice est saisie.
Pourquoi faire un don ? Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

vendredi 23 février 2018

ET ÇA CONTINUE, ENCORE ET ENCORE !!!

Le jugement du 17 octobre dernier, rendu en faveur du Collectif d'opposition aux aménagements, est ordonné exécutoire dans les 6 mois pour démonter les installations du nouveau bassin Ouest d'aviron non régularisables ; instruments lacustres essentiellement. 
"Si février ne fait pas son travail,
Mars fera le sien."
Dicton Ardéchois
Le Département doit exécuter avant le 17 AVRIL. 

Or, rien ne se passe sur le lac. 
4 mois se sont écoulés. 
Et la nature va bientôt se réveiller. 

Selon l'information délivrée par la presse, il paraît que le Conseil Départemental aurait demandé au tribunal un "sursis à exécution".
Nous n'en n'avons pas encore connaissance... 
Pourtant cette procédure est censée être une procédure d'urgence puisqu'elle vise à interpeller la Cour d'Appel pour qu'elle examine le jugement au plus vite afin de lui voir accepter de surseoir à l'exécution prévue.
L'immobilité du Département laisse supposer qu'il espère jouer sur l'impossibilité d'opérer au printemps de la faune et de la flore. Plus il attend, plus la période devient un obstacle à pouvoir agir. Evident ! On pourrait interpréter cette passivité comme une volonté de traîner les pieds...

Pourtant depuis Octobre, l'hiver entier était très largement suffisant pour retirer les éléments ; Un peu lourds pour certains, mais extractibles sans difficulté pour les moins profonds car situés sur des lieux sans proximité de flore, de frayères, ou de jeune faune.

Il est vrai que le jugement a frappé de sidération nombre de personnes qui prenaient de haut l'action de notre collectif, estimant sans doute que les lois sont subalternes à leur "point de vue". 
Les juges ont rendu le point de vue du Droit.

Dans la balance : le lac.
Toujours est-il que nous revoilà au tribunal.
On voit bien qu'il s'agit avant tout d'allonger les procédures.
Si près du but, il serait désespérant de devoir nous arrêter en chemin si positif.
Le pourvoi en Appel reste une marche de plus à gravir... y compris financièrement. Aidez-nous à défendre ce lac au naturel en faisant un don.
5, 10, 20 euros ou plus si vous pouvez... C'EST PAR ICI  . Merci !
Les petits ruisseaux font les grands lacs.

2 commentaires:

  1. "balancepastonlac.con"

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de parcourir certains commentaires précédents... Je suis atterré par la mauvaise foi des pro aviron, un entre autre a retenu mon attention : il est impossible d'enlever les corps mort !!!! Mais !!! On nous l'a vendu comme étant démontable !! A t on dit au propriétaire que Sa propriété était impacté définitivement ?! Il ne me semble pas ! Et que dire du contrat justement signé entre le département la ccla et mr de Chambot ? Il n'a pourtant qu'une durée limitée ! Donc face au propriétaire et la justice on répond :impossible ?! C'est quand même là il me semble une grosse erreur complètement illégal !!!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont autorisés. Ils sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs. Tout propos considéré diffamatoire, insultant ou irrespectueux sera soumis à la modération du collectif et pourra être retiré.
Les publications doivent être en rapport avec le sujet défendu par le collectif et ne pas porter de jugements de valeur sur des personnes.
Pour signer votre message, en dessous de la boîte de saisie, un menu déroulant permet de choisir votre profil. Si vous n'avez pas déjà un profil listé, choisissez Nom/Url et inscrivez votre prénom/nom sans mettre d'URL. Merci.