infos

Ce collectif réunit les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron de 2015.
Pourquoi faire un don ? Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

mardi 16 juin 2015

A CEUX QUI MÉLANGENT TOUT !!!

Le Collectif SOS LAC D'AIGUEBELETTE regroupe les opposants à la mainmise progressive du sport aviron sur le lac d'Aiguebelette et à la prolifération des installations instrumentées qui l'accompagne. 
Cela n'a rien à voir avec le Championnat du monde qui pouvait s'organiser sur installations provisoires. Il n'a jamais été contesté par notre mouvement. 
Pourquoi ?
Arrivée bassin Est - idée de double accueil public
Il existe un bassin d'aviron déjà depuis les années 80, parfaitement opérationnel et relativement compatible avec tous les usagers. 
Il n'était nullement nécessaire d'en construire un nouveau, supplémentaire, invasif et définitif par uniques caprices de la fédération et des promoteurs de ce sport. Le bassin historique suffit amplement à un fonctionnement habituel, nécessitant peu d'aménagements pour le public.

Aiguebelette est un lac naturel, réserve prioritaire d'eau potable et de biodiversité, urgentes à protéger. Il doit absolument et définitivement interdire l'expansion de l'aviron et de ses compétitions répétitives, et, évidemment, ses "bétonnages" multiples, inutiles, agressifs et ostentatoires. 

Quant aux arguments déployés par les instances sportives, lors de la nouvelle enquête publique, ils révèlent bien leur difficulté à justifier le besoin, car ceux-ci sont pour l'essentiel un peu "superficiels". 
  • "La tour est habillée de bois et s'intègre très bien..." 
  • "les spectateurs sont plus près de la base d'aviron"..
  • "l'ambiance est meilleure pour les compétitions..."
  • ...
Finalement, l'ancien bassin, c'est du pareil au même... 
Caprices et poudre aux yeux que ce nouveau bassin Ouest!

12 commentaires:

  1. De toute façon on a beau leur expliquer par A jusqu'à Z que ce n'est pas après les sportifs que ce collectif se bat, ils ne comprendront jamais rien car tous ces responsables sont des ignares de 1er rang.
    La preuve à un tel point que l'on pourrait les comparer au niveau d'une école maternel. Avec nos adhérents 1 + 1 fait 2 mais avec tous ces instigateurs ignares et qui en plus sont menteurs comme ils respirent, 1+1 fait 3. Alors à quoi bon leur adresser encore la parole, qu'ils aillent tous au diable et que la justice face son travail. Raz le bol de tous ces guignols !

    RépondreSupprimer
  2. Si votre priorité c'est de protéger la reserve d'eau potable vous vous trompez de cible. La pollution a redouter c'est celle engendrée par l'augmentation massive de la circulation autour du lac qui lorsqu'il pleut ( et en ce moment c'est d'actualité) provoque par lessivage de la chaussée . Conséquences, les eaux descendent irrémédiablement dans le lac charriant des résidus pétroliers de toutes sortes. Ca c'est un combat à mener, mais vous "l'ecologie" vous n'en avez rien à foutre! Il n'y a que l'aviron, les competitions, qui ne sont pas plus nombreuses que prévues soit dit en passant qui vous dérangent. Vous avez vraiment un esprit étroit et un comportement réac. Et le temps nous montrera votre "veritable visage".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison pour les mesures de protection à prendre qui sont indispensables et le système routier et ses risques sont une priorité à traiter. Ce n'est pas l'objet de SOS LAC qui a un but précis pour lequel nous nous sommes engagés auprès des adhérents. Nous ne débordons pas de ce postulat. Pour votre éclairage sur le risque de pollution lié au nouveau bassin : plus de la moitié de son parcours (ce qui n'est pas le cas du bassin Est), est placé sur un périmètre de protection du captage d'eau. Les moteurs thermiques utilisés quotidiennement dans ce bassin lorsqu'il est en service (et pour rappel, toutes les compétitions et entraînements étaient prévus sur celui-ci soit entre 100 et 120 jours) apportent un risque nouveau plus important qu'auparavant. C'est un fait, et notre action a déjà réussi à contraindre (temporairement pour le moment) la durée de mise en place. C'est une grosse victoire, mais pas garantie dans le temps. Nous oeuvrons pour que l'aviron retourne sur son tracé historique, c'est prioritaire aussi pour l'eau. Ce qui vous démontre d'ailleurs que nous ne souhaitons pas éliminer l'aviron du lac, mais ne pas laisser continuer une expansion qui s'avère préjudiciable. L'expansion est constatable, vous ne pouvez pas faire comme si elle n'existait pas.

      Supprimer
    2. Monsieur , le problème actuellement en ce qui nous concerne , nous les riverains, les habitants du bassin versant (d'origines, et peut être ceux aussi qui sont venus habiter cette région en se servant de celle ci comme cité dortoir, qui je crois n'ont pas conscience de ce problème) NOUS SOMMENT D'ACCORD AVEC LES CHAMPIONNATS DU MONDE 2015,mais au retour dans l'état actuel du lac après ceux ci, c'est a dire , retour a l'ancien bassin, et dépose des équipements fixes montés illégalement ,est ce claire , le problème écologique ce serra un combat que nous mènerons plus tard avec tous ceux qui sont conscient de ce problème, vos arguments seront les bienvenus et vous serrez le bienvenus avec vos idées, pour le moment consacrons nous a ce problème d'extension des équipements pour ce sport, qui n'apportera rien ni en qualité de vie , ni économiquement pour ce secteur ! ceux qui en profite ce sont les commerces et hôtellerie de Chambéry et Aix les bain ( ce qui a été prouve lors des championnats du monde de 1997, ce projet est truffé de mensonge (terme que n'apprécie pas un des instigateur de ce projet ce qui lui a été démontre lors de la dernière réunion a Novalaise )
      Alors continuons le combat sur ce projet uniquement, le reste viendra en son temps , si nous gagnons nous seront plus fort

      Supprimer
    3. La circulation sur une route départementale, la qualité de l'eau ou généralement de vie des habitants etc...c'est normalement le travail des élus et des fonctionnaires territoriaux au service de l'intérêt général. Ici les personnes et les moyens rémunérés et payés pas le contribuable sont détournés aux seuls profits d'intérêts particuliers , dévastateurs et attentatoires au Droit ,qu'une lourde propagande ne parvient pas à justifier.
      J'accuse le Conseil Départemental, la CCLA et autres Maires. de détournement d'argent public, d'utilisations abusives de moyens et du Domaine Publique détriment des lois et de l'intérêt général.


      Supprimer
    4. BRAVO, attention ne mettez pas en cause les fonctionnaires territoriaux , enfin ceux de la base qui sont a la botte des élus et qui ne sont que des exécutants sans pouvoir de décision rémunérés pour leur travail, des élus qui sont rémunérés confortablement ,enfin pour la présidence et les vices présidences, qui ne regardent que leur intérêt perso et qui prennent des décisions qui vont a l'encontre de l'intérêt général, dévastatrices et attentatoires au droit comme vous le dites si bien, se permettant également certaines incivilité (occupation d'une place pour personne handicapée , sur un parking de 60 places occupées par 10 véhicules seulement ,parking de la maison du lac, pardonnable peut être car c'est le seul emplacement bétonné, garer sa voiture dans la boue ce n'est pas plausible pour son rang, photos a l'appuis et dispo, ca risque de faire le buz dans l'avant pays)

      Supprimer
    5. Rassurez-vous: les agents territoriaux sont des amis, et j'en connais qui partagent plutôt largement nos opinions sur leurs "chefs".

      Supprimer
    6. Je fait partis de ces agents territoriaux je ne suis pas votre ami je suis contre toutes ces constructions pour une minorite avec l argent public retour a l ancien bassin je ne suis pas tout seul a penser comme cela alors ne parler pas au nom des agents qui monte tout ce "bordel"par obligation

      Supprimer
    7. Bah je m'en remettrai, et mille excuses pour la synecdoque.
      Et même si vous faites bien partie des "fâchés" avec la langue française, ne sommes-nous pas d'accord sur l'essentiel ici? "That is the question". Cordialement malgré tout.

      Supprimer
  3. c est facile de aire semblant de tout mélanger, cela facilite les amalgames envers le collectif et ce depuis le départ. Le collectif a été traité de passéiste, d’extrémiste, de gens qui veulent le lac pour eux, d'alarmiste, de cons, d'écolo de comptoir. Malgré tout, le collectif et les asso qui en font parti ont permis de mettre en lumière les insuffisances de ce projet (cf : les plaintes, constatations d'huissiers, victoires et tribunal...) et cela continue. Le collectif a prouvé sa légitimité et la compétence des gens qui le compose. Au lieu de vouloir toujours le méprisé (ou faire exprès de ne pas comprendre) essayé de vous servir de votre tête pour que l'on trouve une solution viable, durablement acceptable pour la préservation du lac et qui satisfait rameur, pêcheur, utilisateur de l'eau et amoureux de la nature. Aujourdhui, ce projet ne satisfait que les rameurs (et encore pas tous)!

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir. La raison combat est clairement affichée : retour aux installations de la rive Est pour préserver l environnement. Rien contre l événement des championnats du monde. Vous avez raison, il ne faut pas tout mélanger.

    Alors que fait l article : passeurs du lac en tournée?? Quel rapport avec le respect de l environnement et du lac?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rapport ? la propagande, la vente de rêve, le green washing, l'utilisation d'arguments trompeurs.. le tout dans le même concept de promotion des "bienfaits" du projet pour le long terme. Démonstration encore des intentions de mainmise durable sur le site d'Aiguebelette...Si vous estimez que cela n'a pas de rapport... Nous, nous n'avons pas la même naïveté.

      Supprimer

Les commentaires sont autorisés. Ils sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs. Tout propos considéré diffamatoire, insultant ou irrespectueux sera soumis à la modération du collectif et pourra être retiré.
Les publications doivent être en rapport avec le sujet défendu par le collectif et ne pas porter de jugements de valeur sur des personnes.
Pour signer votre message, en dessous de la boîte de saisie, un menu déroulant permet de choisir votre profil. Si vous n'avez pas déjà un profil listé, choisissez Nom/Url et inscrivez votre prénom/nom sans mettre d'URL. Merci.