infos

Ce collectif réunit depuis 2012 les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites impactés et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron. Il s'est déroulé en 2015 mais notre but se poursuit.

Pourquoi faire un don ?
Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

mardi 4 juillet 2017

PLUS D'1 AN SANS SE VOIR : ON SE RENCARDE ???

Nous demandons la reprise de discussion avec le Département. VOIR. Rappelez-vous : nous participons depuis fin 2015 à une réflexion positive pour rendre le sport aviron à son tracé historique et lui assurer des compétitions sereines et durables, plus compatibles avec les autres usages, le patrimoine culturel, la santé publique...

Après que le dossier d'intention mis au point ensemble ait été adressé en juin 2016 aux administrations pour recueillir leurs avis, nous avons attendu que celles-ci se prononcent.

3 ont répondu : Le PREFET de Savoie, la DDT de Savoie, la DREAL (Région).
Seul le préfet de Savoie émet un avis défavorable pour raison de chutes de pierres sur la route RD921... Très bizarre ! 

Car, nous devons préciser que, fort justement, le dossier annonçait l'intention du déplacement total du public. Celui-ci serait acheminé hors de la route, d'une part, et côté Maison du Lac, d'autre part. Au vu de la réponse, nous sommes en droit de nous étonner que cette administration aie interprété différemment le dossier ???
Serait-ce les prémices d'une fin de non recevoir ? Ce serait tellement dommage pour l'avenir de ce sport à Aiguebelette. Sans solution alternative, il devrait donc définitivement être interdit de compétition sur le bassin Est à cause de ses spectateurs, ou bien concourir sans public, ou bien n'avoir droit qu'à 2 compétitions par an, en tout et pour tout, à l'Ouest. Impensable !
scénario tribune Maison du lac
scénario tribune rive Est

Nous espérons défendre l'intérêt de tous les usages et, aussi, celui du sport aviron d'Aiguebelette.
A ce stade, il semblerait qu'il soit nécessaire que nos éléments puissent s'étayer d'explications supplémentaires plus consistantes pour espérer trouver un écho vraiment attentif aux propositions positives du dossier. Nous devons donc reprendre les discussions et travailler ensemble à plus de concret. 

Mr Sarrand, directeur des services du Département, avait marqué son ouverture à ce que nous avancions vers une étude large des évolutions et de ses conséquences. Nous demandons la poursuite du processus car nous sommes tournés vers les actions positives...