infos

Ce collectif réunit depuis 2012 les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites impactés et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron. Il s'est déroulé en 2015 mais le but est toujours d'actualité. La justice est saisie.

Pourquoi faire un don ?
Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

dimanche 10 novembre 2013

UN CULOT SANS BORNE !

cliquez pour lire

Le CG se glorifie d’avoir sauvé un herbier de plantes protégées sur le chantier des travaux à Novalaise-Plage … (voir ci-contre).

Comme on dit communément, il ne manque pas d’air.

Rétablissons (une fois de plus) le fil de l'histoire:

1. Au mois d'avril, l’étude d’impact commanditée par le CG conclut à l’absence de toute plante protégée sur le futur chantier. Le CG persiste et signe dans ses publicités, et même lors des audiences du Tribunal administratif, les 13 et 18 septembre

2. Or, entretemps, le 28 août, les associations agréées pour la protection du lac ont fait constater par huissier et laboratoire scientifique la présence d’un herbier de "Grande Naïade", espèce protégée au niveau mondial. 
La mise à jour de cet herbier n’est pas un exploit ; il est connu de longue date et se voit de la route ! (voir le post du 16 sept).

3. Ce sont les services de la Préfecture qui ont alors sommé le CG de modifier le projet pour préserver les plantes protégées.

4. Le CG revoit alors seulement son projet.

5. Cela n’empêche pas la barge du chantier de faire un hachis de salade avec la plante protégée le 12 Octobre (voir le post du 30 oct).

Sans l'intervention des associations et de la préfecture, il paraît évident que le conseil général aurait construit dans l'herbier, en douce et sans état d'âme.  

S'ensuit aujourd'hui la mesquine réflexion "puisque c’est ça, on mettra plus de temps pour monter et démonter le bassin. Na !"

12 commentaires:

  1. il est vrai et que c'est honteux de la part du cg de s'attribuer la détection de cet herbier. en fait la quasi totalité des riverains connaissaient cet herbier y compris bien sur monsieur veuillet et julien le salarié de l'AAPPMA a fait constater et a fait analyser par huissier puis par un organisme spécialiste .en plante aquatique.de plus monsieur veuillet s'est permis a cet occasion de réprimander julien comme quoi en prélevant 2 feuilles de cet herbier protégé il l'avais abîmé et avais commis une faute.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous vous aimez bien attaquer M Veuillet a chacun de vos envois. On comprend bien du coup que votre motivation est ailleurs...

      Supprimer
    2. Mr VEUILLET en tant que président de la CCLA et donc (comme elle aime bien le dire et le répéter à longueur d'année), les gardiens de la protection du lac. Sur le papier on peut le croire, dans les faits c est différents : validation totale du projet, délivrance de pseudo attestation montrant que détruire une espèce protégée n'est pas grave, chantage et menace auprès des associations......... La CCLA devrait, au contraire être vigilante sur ce projet (même si elle l'approuve) mais elle le soutien à 500% et niant et minimisant les erreurs grossières en matière de protection du lac commise par le CG et l'étude d'impact...Donc oui, Mr VEUILLET porte une responsabilité sur les évènements actuel et futur.

      Supprimer
  2. On se croirait revenus aux temps de Lyssenko, ce biologiste soviétique qui dans les années 50/60 niait les règles de la génétique pour soumettre la Nature aux dogmes staliniens au nom du progrès... Déjà le Commissaire enquêteur avait sorti la théorie des arbres de la Plage" à l'avenir précaire". Affirmation confirmée depuis par leur destruction (pas si facile) à grands coups de pelle mécanique. Et voilà les naîades du lac déclarées"plantes versatiles" (par analogie aussi avec les Naîades qui se baignent en été et s'en vont avec les premiers brouillards de septembre). Pour un peu nos obscurantistes élus et autres "pseudo savants fonctionnaires" nous ramèneraient aux croyances de la génération spontanée, auxquelles Louis Pasteur (mais sans doute ignorent -ils même son nom) avait fait un sort dès la fin du 19ème siècle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes maitre de conference M Duport ?

      Supprimer
    2. cf Anonyme: ça aurait pu , mais ça ne s'est pas fait.

      Supprimer
  3. de toute façon a les voir travailler sur place, on sent bien l’incompétence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On s'interroge: Le retard pris pour l'ouverture de la Maison du Lac (qui ne nous manque pas encore trop à vrai dire), retard peu courant d''un peu plus de 6 mois sur une durée prévisionnelle des travaux de 12 mois serait-il dû à une attaque furtive de ...nénuphars?

      Supprimer
    2. Ah, vous êtes un spécialiste vous ?

      Supprimer
    3. Vous devez bien le savoir s'ils sont incompétents, vous avez des spécialités dans le domaine ??

      Supprimer
    4. Sans être "spécialiste", on est en droit de se poser la question : pourquoi tant de retard?
      Une question de financement certainement ou de problème technique? nous n'en savons effectivement rien mais 6 mois de retard pose question tout de même? La rentabilité de cette maison annoncé à la population est elle réelle et le sera t elle dans quelques années. Évidemment, sans être spécialiste mais connaissant très bien le lac et son activité saisonnière, je doute fortement que la population locale ne devra pas mettre la main à la poche (encore....) dans les années à venir faute de rentabilité de cette construction qui est, certes une très bonne initiative mais beaucoup trop démesuré en terme de cout et de taille !

      Supprimer
  4. à qui profite le crime ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont autorisés. Ils sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs. Tout propos considéré diffamatoire, insultant ou irrespectueux sera soumis à la modération du collectif et pourra être retiré.
Les publications doivent être en rapport avec le sujet défendu par le collectif et ne pas porter de jugements de valeur sur des personnes.
Pour signer votre message, en dessous de la boîte de saisie, un menu déroulant permet de choisir votre profil. Si vous n'avez pas déjà un profil listé, choisissez Nom/Url et inscrivez votre prénom/nom sans mettre d'URL. Merci.