infos

Ce collectif réunit depuis 2012 les sympathisants et associations qui souhaitent la préservation, la restauration des sites impactés et le retour au lac naturel, après la compétition du championnat du monde d'aviron. Il s'est déroulé en 2015 mais le but est toujours d'actualité. La justice est saisie.
Pourquoi faire un don ? Toutes les explications sur notre page spéciale ICI

Retenez notre adresse : www.soslac.com

lundi 28 mai 2018

LE FOEHNTON.Episode 14...APOTHÉOSE

Pouvoir érigé tel un symbole d'un temps dépassé...
De la plaquette CCLA, voyons l'affirmation : (Page 4)


Extrait plaquette CCLA. Final.
1ère phrase, ça commence par : "Les élus de la CCLA"... 
L'honnêteté (est-ce trop demander ?) aurait voulu que la phrase débute par : "Certains élus de la CCLA"...
Car sachez que ce ne sont que quelques unes et uns qui ont oeuvré, confidentiellement, à la rédaction de cette plaquette. 
Son contenu n'a pas été présenté, préalablement, en vue d'être approuvé par l'assemblée des élus. Elle ne peut donc prétendre représenter une position officielle des conseillers de la Communauté de Communes.  Les moyens publics ont été mobilisés pour la créer, l'éditer et la distribuer sur délivrance d'un blanc-seing utilisé abusivement. 
Quelques édiles seulement, usant de leur pouvoir, ont voulu marquer leur propre vision et leur révérence. Ils ont révélé ainsi, leur... égarement démocratique.

2ème phrase, on lit : "soutiennent les démarches engagées par le Département....". FAUX, une fois de plus. Aucune décision sur ce point n'a été sollicitée. 

3ème phrase, on découvre : "souhaitent que les éléments....". FAUX, jamais les conseillers n'ont défini ce souhait. D'autant plus qu'il est ridicule. 
En effet, la CCLA n'est aucunement impliquée dans les procès en cours. On ne voit pas comment elle pourrait exposer ses propres allégations, d'ailleurs si vides d'arguments, devant le tribunal (?). 

Et là, arrive l'apothéose en 4ème phrase : la sollicitation de la Cour d'Appel... pour qu'elle déroge à sa déontologie, et veuille bien... ne pas juger selon la loi... 

Là, la honte nous saisit.
Heureusement, c'est signé !!! 

9 commentaires:

  1. Connu jusque-là pour ses apophtegmes cinglants, notre signataire nous a servi ce printemps un salmigondis plaintif indigeste et hors-sujet. Hors-sujet, puisque s'agissant d'une décision de Justice Administrative (Arrêt motivé de 19 pages),l'affaire se poursuit uniquement dans le cadre juridictionnel. Indigeste, car on nous ressert le même ragoût réchauffé d'arguments non vérifiés hier et douteux aujourd'hui.
    Vices de forme et vice de fond, voilà un soutien dont le Département n'a pas lieu d'être fier.

    RépondreSupprimer
  2. Bon et maintenant on fait quoi ? ? Déjà ça serait bien de virer les élus incapable de faire un boulot correct ! D'utiliser notre argent à des fins mensongères et d'une propagande outrancière ! Et surtout qui ne connaissent pas les lois !! Les prochaines élections pourraient enfin mettre un grand coup de balai à ce fatras de menteurs !! Quel sont les projets du collectif pour la suite ?Allez vous arriver à faire appliquer le jugement du tribunal ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le collectif continue et se défendra en Cour d'Appel pour faire valoir le jugement d'octobre dernier et peut-être obtenir encore plus....

      Supprimer
  3. Bonsoir. Je voudrais savoir au sujet de cette plaquette qui a quand même dû coûter un certain prix si elle est financé par nos impôts ou si c'est financer autrement ? Si vous pouvez m'éclairer. Merci

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir. Je voudrais savoir au sujet de cette plaquette qui a quand même dû coûter un certain prix si elle est financé par nos impôts ou si c'est financer autrement ? Si vous pouvez m'éclairer. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Financé par la CCLA : création, impression, livraison dans les boîtes à lettres...

      Supprimer
    2. Donc ce sont nos impôts, notre argent qui sert à la propagande de quelques élus en mal d'élection... Départemental...

      Supprimer
  5. A quand le démontage de toute cette mer de?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la demande de sursis pour ne pas exécuter a été posée à la Cour d'Appel par le Conseil départemental...il faut attendre la décision du Tribunal donc....

      Supprimer

Les commentaires sont autorisés. Ils sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs. Tout propos considéré diffamatoire, insultant ou irrespectueux sera soumis à la modération du collectif et pourra être retiré.
Les publications doivent être en rapport avec le sujet défendu par le collectif et ne pas porter de jugements de valeur sur des personnes.
Pour signer votre message, en dessous de la boîte de saisie, un menu déroulant permet de choisir votre profil. Si vous n'avez pas déjà un profil listé, choisissez Nom/Url et inscrivez votre prénom/nom sans mettre d'URL. Merci.